mardi 18 décembre 2012

Mes souhaits pour 2013



À quelques jours de Noël et de 2013, l’heure est aux souhaits. Viennent alors l’incontournable bilan et les changements que l’on souhaite apporter. Tout comme vous, j’ai vécu le printemps érable, la démission de Jean Charest, l’attentat politique ou non de Pauline Marois, la tragédie de Newtown. S’ajoutent à cela quelques évènements plus personnels qui viendront teinter mes souhaits.

Cette année, j’ai eu peur de perdre une bonne amie pour des raisons de santé, suffisamment peur pour me rappeler ces amies disparues qui n’entendront jamais ce que j’aurais souhaité leur dire.

Cette année, j’ai reçu de très beaux gestes d’amitié. Vous savez, des gestes qui peuvent paraître anodins pour ceux qui les donnent, mais qui sont précieux pour ceux qui les reçoivent. Le temps, la disponibilité, sont des gestes généreux.

Cette année, j’ai également renoué avec des anciens de mon école primaire. Ce projet, qui était au départ, un retour nostalgique à l’enfance, m’a surtout fait réaliser que le temps, la vie, m’ont fait perdre de vue des gens intéressants, drôles, dynamiques. J’espère sincèrement rester en contact avec eux. Souvent, on se laisse emporter par le tourbillon de la vie, par ce qu'on a envie de vivre, on oublie le reste.

Cette année, je suis également en train de m’éloigner d’une amie, occupée à vivre à temps plein sa nouvelle lune de miel.

Lorsque je fais le bilan politique et personnel, il y a des souhaits qui font inévitablement surface. Je vous souhaite, tout comme Crispi, d’être habités par l’urgence. Profitez de la vie, des gens qui vous entourent, profitez de ces moments même éphémères, mordez dans la vie, en bonne compagnie.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire