dimanche 5 mars 2017

De la farine de coquerelle, bientôt dans une épicerie près de chez vous

On envisage de plus en plus la possibilité de se tourner vers les insectes comme alternative à l'alimentation. Inspirés par cette tendance, deux scientifiques de la Federal University of Rio Grande au Brésil, Andressa Lucas et Lauren Menegon, ont développé une farine faite à partir de cafards contenant 40 pour cent plus de protéines que la farine de blé normale.Rassurez-vous, on parle ici d'insectes provenant  d'un éleveur spécialisé, produits de façon hygiénique et nourris de fruits et de légumes selon les normes exigées par l'ANVISA, l'agence brésilienne de surveillance de la santé.

Particulièrement riches en protéines, ils peuvent enrichir l'alimentation humaine et leur consommation peut contribuer à réduire les impacts environnementaux négatifs du bétail, nécessitant moins d'espace et moins de pollution. Le cafard est l'insecte possédant la teneur en protéines la plus élevée,  près de 70 pour cent. Il contient huit des neuf acides aminés essentiels, incluant des acides gras tels que oméga-3 et oméga-9.


Il faudra se faire à l'idée. Selon l'ONU, il n'y aura pas de superficie disponible pour la production alimentaire pour approvisionner l'ensemble de la population du monde d'ici à 2050.

Ce billet vous a plu? N'oubliez pas de vous inscrire à mon infolettre.

Par respect pour le temps et le travail des blogueurs, citez vos sources. Merci.



Photo ©Think Draw
 

1 commentaire:

  1. Heu ... ce faire à l'idée !? Comment dire ... heu ... j'en perds mes mots. Je crois que pour la première fois, il faudra totalement que j'ignore ce qui compose cette farine, passer cette première étape et si c'est concluant, pourquoi pas ? Mais ... on verra en temps voulu ! Bonne journée et merci pour le partage de cette info pour le moins originale !

    RépondreSupprimer