lundi 2 janvier 2017

L'avenir peu reluisant de l'industrie alimentaire

Alors que le prix des loyers monte en flèche et que la concurrence se fait de plus en plus féroce, Maple, une startup, a décidé de limiter ses coûts au minimum en se concentrant sur les commandes de plats livrés, à partir d'une application.

Sauf que la startup n'arrive pas à être rentable malgré sa grande popularité. Les coûts des aliments ont représenté 63 pour cent du revenu brut en 2015, un nombre très élevé pour une entreprise alimentaire. Les coûts des déchets alimentaires sont représenté 26 pour cent du revenu brut. Le démarrage a également consacré 17,5 pour cent de ses ventes sur le marketing, totalisant une perte d'exploitation de 9 millions de dollars pour l'année. Pourtant, en mars dernier, Maple avait réussi à faire baisser ses coûts alimentaires, ce qui lui a permis de réaliser un petit bénéfice de 30 cents pour chaque repas livré. Mais la hausse des prix des aliments ainsi que le gaspillage alimentaire semblent leur nuire.

Ce billet vous a plu? N'oubliez pas de vous inscrire à mon infolettre.

Par respect pour le temps et le travail des blogueurs, citez vos sources. Merci.


Photo © Maple
 



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire