samedi 11 février 2017

La cuisine nord-coréenne veut se faire connaître



Alors que la politique nord-coréenne est de plus en plus critiquée, on multiplie les initiatives outremer pour faire découvrir la gastronomie nord-coréenne. Le Pyongyang Cafe, en Espagne, est la plus récente initiative. Quel est le portrait gastronomique de la Corée du Nord?

Le plat nord-coréen classique , appelé naengmyeon en coréen, le repas le plus courant à Pyongyang. Les nouilles froides de Pyongyang sont faites à partir de sarrasin. Elles sont noires et servies dans un bouillon clair et froid et accompagnées normalement d'œufs séchés, de quelques tranches de viande , et la sauce chaude. Peu esthétique, ce plat a bon goût.

La plupart des Nord-Coréens sont légèrement obsédés par le kimchi à base de chou. Leur version épicée est désormais reconnue sur une liste du patrimoine culturel des Nations Unies. Le kimchi nord-coréen est généralement plus épicé que le kimchi sud-coréen.

En 2000, la Corée du Nord a importé une brasserie entière, Usher de Trowbridge, du Royaume-Uni, afin de produire Taedonggang, la bière la plus populaire dans le pays. On la retrouve sous différentes versions, soit à base d'orge , d' eau , et de houblon, soit à base d'orge , d'eau, de houblon et d'un peu de riz.

Finalement, le vin de riz bon marché et abondant connu sous le nom soju est le plus populaire à Pyongyang, tandis que le makgeolli, moins cher ,domine dans la campagne. Soju est un alcool de riz d'alcool de 18 à 25 pour cent.

Ce billet vous a plu? N'oubliez pas de vous inscrire à mon infolettre.

Par respect pour le temps et le travail des blogueurs, citez vos sources. Merci.




Photo © Alan Chan










Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire