dimanche 19 février 2017

La face cachée de l'étoile Michelin

Ce n'est pas la première fois que Michelin essuie des critiques, j'en avais d'ailleurs parlé ici en novembre dernier. Cependant, il semblerait que plusieurs chefs souhaitent se dissocier des prestigieuses étoiles. Plusieurs chefs refusent désormais les étoiles qu'on leur attribue.

La dernière à refuser cette mention est Karen Keyngaert, l’unique femme chef exerçant en Flandre. Selon ce qu'elle a confié récemment, le prix à payer serait beaucoup trop lourd pour les restaurateurs. Le contexte économique actuel fait en sorte que les gens ne vont dans les restaurant étoilés que pour les grandes occasions.Ils passent alors beaucoup de temps à table. Le coût du personnel s'en ressent sur la facture.

Selon la chef, les consommateurs souhaitent un repas rapide, un menu avant-gardiste. L'étoile est associée à un décorum un peu plus lourd à porter chez le consommateur alors qu'un restaurant plus décontracté, fréquenté par les consommateurs, n'attirent pas forcément les étoiles.

De plus, l'institution étant fermée, le guide Michelin donne une étoile sans aucun droit de réponse. Il est techniquement impossible de la refuser. De plus, Michelin n'a pas su s'adapter à une nouvelle réalité, celle des consommateurs qui ont d’autres outils pour trouver des endroits où manger.

Ce billet vous a plu? N'oubliez pas de vous inscrire à mon infolettre.

Par respect pour le temps et le travail des blogueurs, citez vos sources. Merci.


Photo © Openchenchen
 

1 commentaire:

  1. michelin ne devrait pas exister car c'est du vol pur et simple. Si vous ne payez pas vous n'avez pas votre étoile et ça coûte TRES CHER. Les consommateurs s'y perdent car manger très cher pour très peu c'est honteux. Bravo à ceux qui se fichent des étoiles michelin et gagnent mieux leur vie avec de bons vrais repas gastro à prix honnêtes. Pas besoin de payer le manitou. Un contrôle s'avérerait sur ce guide

    RépondreSupprimer