mardi 4 octobre 2016

L'avenir du lait passe-t-il par le lait de caribou?

Si la question peut surprendre, l'alternative reste tout de même étudiée. En effet, Dr. Young W. Park, du CapriDairyWorld, auteur du Handbook of Milk of NonBovine Mammals, s'est penché sur la question. Selon lui, l'impact des gaz à effet de serre des vaches, soit150 milliards de litres de méthane par jour, est suffisamment important pour chercher une alternative.

Le manuel publié révèle quelques alternatives au lait de vache. Ainsi, le pourcentage élevé de matières solides contenues dans le lait de baleine faciliterait la production du fromage.  Aussi, le lait de lama a 2,5 pour cent de plus de sucre que le lait de vache et que les phoques produisent un lait plus gras de tous les mammifères à 53 pour cent. Cependant, les chèvres restent la meilleure alternative en raison de leur capacité d'adaptation et de leur faible empreinte carbonique. 

L'alternative au lait de vache est déjà présente dans plusieurs pays. Comme le révèle Dr. Park,
la Chine, la Mongolie et le Kazakhstan se tournent vers le lait de jument comme aliment de base, consommé cru ou fermenté. Selon lui, la teneur en lactose du lait de jument et le lait humain est similaire.

Finalement, le lait de caribou, par sa faible quantité de lactose, serait une alternative pour les personnes intolérantes au lactose. 

Ce billet vous a plu? N'oubliez pas de vous inscrire à mon infolettre.

Par respect pour le temps et le travail des blogueurs, citez vos sources. Merci.



 Photo © Stefan Kühn

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire