mercredi 28 décembre 2016

Huître de Camargue



Au large de Port-Saint-Louis- du-Rhône, Coopaport, coopérative réunissant trente-huit ostréiculteurs bucco-rhodaniens, a su se faire un nom. Le 6 octobre 2015, la commission des cultures marines donne son autorisation, le schéma de structure fut validé par la préfecture des Bouches-du-Rhône. En 2015, cinquante tonnes d’huîtres sont sorties de l’anse de Carteau. La réponse fut tellement favorable que les demandes dépassent les frontières des Bouches du Rhône et à l’étranger, et d’ici les fêtes de Noël.

L’écosystème idéal ainsi que l’absence de marées hautes et basses en Méditerranée, l’huître arrive à maturité au bout de seulement 8 mois, contre 24 à 36 mois sur la côte Atlantique donne un arrière-goût de noisette, sa faible salinité et son iode peu prononcée. Un goût tellement unique que l'huître se démarque au Concours Agricole 2016 et  décroche la médaille de bronze après seulement six mois d’existence.


Ce billet vous a plu? N'oubliez pas de vous inscrire à mon infolettre.

Par respect pour le temps et le travail des blogueurs, citez vos sources. Merci.



Photo ©  Claude Covo-Farchi

 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire