lundi 28 mars 2016

Le sirop d'érable sera plus foncé cette année

L'hiver particulièrement chaud cette année aurait des conséquences sur la production du sirop d'érable. George Cook, spécialiste de la conformité à l'University of Vermont Farm Extension, mentionnait que si la tendance de la partie nord de l'Amérique du Nord continue de se réchauffer, la terre la plus adaptée pour la croissance des érables se déplacera au nord.Selon Cook, la production du sirop nécessite des nuits de gel et dégel d'une durée de 4 à 6 semaines.

De plus, Daniel Houle, chercheur pour le ministère de la faune de la forêt et le parc au Québec, soulignait les limites à la zone consacrée à la production de sirop d'érable. Selon M. Houle, le climat est trop froid pour les érables et le sud, plus adapté, n'offre pas le temps nécessaire pour permettre de récolter la sève. Aussi, toujours selon M. Houle, en raison du changement climatique, la production du sirop d'érable pourrait diminuer de 15% en 2050 et de 22% en 2090Quant à la possibilité de déplacer la production plus au nord afin de s'adapter au réchauffement climatique, M. Houle précise que le potentiel est présent. Il ajoute toutefois qu'une forêt est déjà en place au nord et que climat se réchauffe 10 à 20 fois plus rapidement que la migration d'un arbre.

Aussi, le sirop sera différent cette année. Les sirops plus clairs, utilisés pour les crêpes et les boissons, sont habituellement produites plus tôt dans la saison, les sirops plus foncés, au goût d'érable plus fort généralement utilisés pour la cuisson, sont généralement produits plus tard dans la saison. Or, la météo de cette année a favorisé les sirops plus foncés.


Photo © Oven Fresh

Par respect pour le temps et le travail des blogueurs, citez vos sources. Merci.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire