lundi 29 février 2016

La cuisine trash



Je n’écoute pas les émissions de télé-réalité. Pas tant par snobisme mais je préfère que l’attention soit portée sur les recettes plutôt que sur les participants. C’est pourquoi je préfère regarder les émissions de cuisine. J’ai écouté pour la 1ere fois, la semaine passée, Un souper presque parfait. La semaine portait sur la prestation de Julien Bernatchez, un vlogueur que je connais que de nom.  On rapporte qu’il a reçu la pire note de l’histoire de l’émission, avec un modeste 9/40 pour son menu volontairement trash,comportant pommes de terre pilées et saucisses hot-dog. On a parlé de sa prestation toute la semaine et le sujet de l’heure ne semble pas ralentir avec l’article de La Presse signé Hugo Dumas.

Or, je dois vous  avouer que je suis surprise de la réaction. L’émission fut humoristique, certes, mais le phénomène de cuisine trash prend de l’ampleur. Telegraph Food rapportait qu’un chef bien connu de Los Angeles, Neal Fraser, avait servi un repas entièrement composé d’ingrédients provenant de la chaine Mc Donalds. Le menu dégustation comprenait une soupe d'avocat faite avec le guacamole de McDonald, une salade garnie de morceaux de bacon et de vinaigrette au babeurre, des boulettes de viande épicée, un poulet enveloppé de bacon et un dessert à la crème au café.



Photo © followmygut


Plus tôt, on révélait l’identité du mystérieux Jacques La Merde qui s’est fait connaître sur Instagram et Twitter pour ses photos de plats composés de «junk food». Christine Flynn , chef au restaurant iQ Food Co. de Toronto,  a présenté sur son compte instagram, durant plusieurs mois, des plats composés d'ingrédients trouvés dans les restaurants fast-food, les dépanneurs ainsi que les machines distributrices.



Est-ce une nouvelle tendance qui pointe à l’horizon ? Je l’ignore mais 2016 commence en force avec ces 3 initiatives satiriques.


Par respect pour le temps et le travail des blogueurs, citez vos sources. Merci 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire