jeudi 17 décembre 2015

Le végétarisme serait plus nuisible pour l'environnement?





Photo © Verita



C’est du moins ce que rapporte la plus récente étude de l'Université Carnegie Mellon. En effet, les régimes végétariens contribuent davantage au changement climatique que qu’un régime omnivore. Or, si élever un porc exige beaucoup plus de ressources que d'élever quelques têtes de laitue iceberg,  dix livres de porc alimentent  beaucoup plus de gens de dix livres de laitue. C’est là où le bât blesse. Il faut produire davantage de légumes que de viandes.

L'étude s’est penché sur  les habitudes de consommation alimentaire des États-Unis et mesuré leur consommation d'énergie, les émissions de gaz à effet de serre, et les besoins en eau. Initialement, l'équipe souhaitait examiner l’impact de l'épidémie d'obésité en Amérique sur l'environnement, en tenant compte de l'agriculture, de la transformation et de transport, ainsi que même des facteurs plus complexes tels que les ventes de produits, les services alimentaires, et même la façon dont  ces aliments sont entreposés. Or, éliminer totalement la consommation de viande en faveur des fruits, légumes, produits laitiers, fruits de mer augmenterait les émissions de carbone de 6 pour cent, la consommation d'eau de 10 pour cent, etl’utilisation de l'énergie de 38 pour cent.

Michelle Tom, chercheureconclut en affirmant qu’il y a une relation complexe entre l'alimentation et l'environnement. Ce qui est bon pour en terme de saine alimentation est pas toujours ce qui est mieux pour l'environnement.

Pour consulter l'étude, c'est ici 



Par respect pour le temps et le travail des blogueurs, citez vos sources. Merci 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire