mercredi 13 janvier 2016

Sukiyaki

Je vous ai déjà mentionné qu'une partie de ma famille est d'origine japonaise. J'ai grandi avec cette culture. Avec la popularité du «one pot pasta» que je ne partage pas (j'y reviendrai), je vous partage cette recette, de ma tante. C'est un repas réconfortant, pour des soirées froides comme celle-ci

Ingrédients



1 cuillère à table d'huile
1 livre de bœuf (évitez la coupe de fondue chinoise, préférez une coupe légèrement plus épaisse, persillée)
4 cuillères à table de sucre
4 cuillères à table sauce de soja
4 cuillères à table de Sake
1/2 chou nappa, coupé en rondelles (1 pouce)
2 oignons Naganegi, à défaut oignons verts, coupés en diagonale
1 bouquet de feuilles Kikuna, coupé en lanières (1 pouce)
1 paquet de tofu, coupé en dés
8 champignons shiitake
1 paquet de champignons Enoki
1 paquet de itokonnyaku (nouilles qui ressembles à du vermicelle)

Faites revenir le bœuf dans l’huile

Ajoutez le sucre et le Sake

Ajoutez le chou, puis les oignons, le tofu, les champignons, le paquet d’itokonnyaku, les feuilles de kikuna

Ajoutez un peu d’eau, au besoin

Apportez le plat à table, au centre, les gens se servent eux-mêmes, comme une fondue

Accord suggéré
Astica Merlo, un merlot argentin, aux arômes de prunes qui convent parfaitement Code SAQ 00637876


Photo ©  Heroic Beer

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire