lundi 30 novembre 2015

Réchauffement climatique et agriculture nordique



Alors que toute la planète a les yeux tournés vers Paris pour le COP21, un article me revient en mémoire, conséquence du réchauffement climatique. En effet, depuis quelques années, le réchauffement climatique permet l’agriculture dans les régions nordiques.

Aussi, le régime alimentaire de nombreux peuples autochtones de l'Arctique est en train de se transformer.  Traditionnellement les mangeurs de viande, des groupes comme les Inuits consomment maintenant plus de céréales et de légumes. Et comme cela se passe plus au sud aux États-Unis et au Canada, on observe une demande croissant pour des aliments cultivés localement. Le fait que l'Arctique et les communautés subarctiques soient isolées nécessitent que légumes et d'autres aliments sont expédiées exigent  un transport sur une longue distance et entraîne de coûts, 28 $ pour une tête de chou dans certains cas. Sans oublier, que ces chaînes d'approvisionnement sont vulnérables à ma météo, aux catastrophes naturelles et aux grèves de transport de la région.

Pour obtenir des légumes pour  29 000 personnes du Nunavut, dont 85 pour cent sont des Inuits, il faut passer par bateau ou par avion. Le climat peut parfois retarder la livraison de plusieurs mois.  L’entrepreneur Nathan Lawlor souhaite construire une série de serres dans la communauté de Pangnirtung Nunavut, qui produiront plus de 3000 livres de fruits et de légumes par an. À Inuvik, une communauté située dans les Territoires du Nord du Canada, une arène de hockey ancienne a été transformée en une serre multi-niveau produit avec succès des légumes depuis plus d'une décennie. Et à Iqaluit, une serre communautaire beaucoup plus petite produit tomates, poivrons, épinards, chou frisé, radis et carottes.

Le réchauffement climatique entraîne des conséquences mais devrait aussi nous sensibiliser aux besoins des communautés éloignées.



Photo ©fir0002



Source Farming in the Arctic: It Can Be Done

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire