dimanche 29 novembre 2015

Situation alarmante pour la cuisine indienne au Royaume-Uni

J'en avais glissé un mot, plus tôt, ici. Mais il semblerait que la situation soit devenue plus inquiétante depuis. En effet, le paysage du Royaume-Uni, fort connu pour sa cuisine indienne, est en train de changer et peut=être éventuellement disparaître comme le rapporte Telegraph.

En effet, bien que la demande soit toujours aussi présente, la nouvelle génération tourne le dos aux métiers reliés à la restauration.  Par conséquent, les restaurants indiens ferment au rythme de deux par semaine en raison d'une pénurie de chefs de tandoori, selon les experts. Enam Ali, un homme d'affaires bangladesh dirigeant un restaurant indien à Epsom, Surrey, mentionne que la deuxième génération migrants britanniques tourne le dos à une carrière dans la cuisine alors que les règles d'immigration limitent l'immigration de nouvelles recrue.

Selon ce dernier, il y aurait 12 000 restaurants qui nécessitent en moyenne deux chefs, le nombre est donc estimé à  24 000.
Le propriétaire du restaurant a déclaré que les récentes modifications des règles d'immigration avaient aggravé la situation en limitant la main-d'oeuvre qualifiée venant de l'extérieur de l'UE. De plus, les chefs doivent être payés au moins £ 29 570 par an, soit 5 000 £ de plus que le salaire moyen dans l'industrie.
De plus, ces travailleurs qualifiés ne peuvent pas travailler dans un restaurant qui offre aussi un service de plats à emporter.

Shabir Mughal, propriétaire du Spicy Mint dans le Curry Mile district of Rusholme, Manchester mentionne que les règles relatives à l'immigration doivent être assouplies afin d'autoriser
les chefs indiens jusqu'à ce qu'un nombre suffisant formés dans ce pays pour combler ces postes. La relève peut prendre jusqu'à cinq ans pour former comme un chef.

Source Telegraph 


Photo © Betty Longbottom
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire